Vianney : L’incontournable cet été

Vianney : L’incontournable cet été

Il est encore possible aujourd’hui de monter sur scène simplement avec sa guitare… comme au bon vieux temps ! Vianney s’est produit lors du Solidays cet été et a pu émouvoir les fans de la chanson française.

Avec un look d’étudiant intelligent, il fait surtout penser à un surdoué plutôt qu’à quelqu’un qui se produit dans un festival. Vianney Bureau, un jeune homme de 24 ans, se fait de plus en plus connaître dans la musique. Après ‘Je te déteste’, ‘Pas là’ fait des cartons depuis sa sortie. Et ‘Veronica’ promet encore d’être un des meilleurs tubes de cet été.

Cela fait quelque mois que l’artiste parcoure toute la France seul ou en compagnie d’autres stars à l’image de Florent Pagny. Après Solidays, il s’est également produit durant les fameuses Francofolies à La Rochelle. Sa particularité : il n’a pas besoin d’ornements quand il monte sur scène. Juste sa guitare et sa voix puissante.

Un parcours loin du milieu musical

Fils d’un père militaire, le jeune homme a été éduqué à l’antimilitariste. Or, Vianney avoue qu’il n’est pas antimilitariste vu qu’il respecte ces gens qui osent donner leur vie pour leur patrie.

Il est né à Pau, mais a grandi sur Paris. Il est passé quelques années à l’école militaire de Saint-Cyr. Depuis toujours, il est passionné de rugby et déteste l’alcool. Il a ensuite étudié le commerce durant 3 ans et s’initie au stylisme pendant 2 ans. Son parcours un peu particulier lui vient sûrement de son envie de découvrir différentes choses.

Mais, le jeune homme finit par craquer entièrement pour la chanson à la suite d’une rencontre avec Isabelle Vaudey, celle-là même qui devient plus tard sa manageuse. Cette dernière découvre les talents de Vianney par l’intermédiaire d’un ami en commun.

Un engagement dans le milieu associatif

Vianney est un artiste au grand cœur. En effet, en dépit de son succès, le jeune homme aime s’engager auprès de l’association ‘Enfance en cancer’. L’artiste a confié notamment que c’est un organisme qui bénéficie d’un important financement en matière de recherche sur le cancer des enfants. Il insiste sur le fait de donner parce que souvent ce secteur est négligé.